لجنة تحكيم ورشة تكميل

Mmabatho Kau (Afrique du Sud)

Mmabatho Kau


Mmabatho a travaillé comme productrice, journaliste, directrice du développement et conseillère à la scénarisation pendant plus de 15 ans. Elle a produit une variété de spectacles pour des diffuseurs en Afrique du Sud et a travaillé comme conseillère à la scénarisation pour des films tels que This is not a Burial, It's A Resurrection(Biennale de Venice 2019 College-Cinéma),Kalushi(Afrique du Sud) et Beyond The River(Afrique du Sud). Ses expériences variées témoignent de sa passion pour raconter l'histoire de l'Afrique et trouver des moyens de contribuer à l’édification d’une industrie cinématographique et télévisuelle durable. En 2017, elle a rejoint Urucu Media en tant que co-consultante de scénario pour leur programme panafricain de résidence d'écriture, REALNESS. Et en 2018 au Torino Script Lab en tant que consultante de scénario. Ses compétences et sa passion l’ont amenée à devenir Mentor dans des ateliers de scénario aux Philippines (First Cut Lab), Maisha Producers Lab (Ouganda), Jumpstart PRODUIRE AU SUD (Afrique du Sud) et Dramatic Producer's Lab (Ethiopie).

Lili Hinstin (France)

Lili Hinstin


Directrice artistique et programmatrice. Suite aux études aux Universités de Paris et de Padoue en langues, littératures et civilisations étrangères avec une spécialisation en philosophie, elle fonde en 2001 la société de production Les Films du Saut du Tigre. De 2005 à 2009, elle a été responsable des activités cinématographiques de l'Académie de France à Rome et, de 2011 à 2013, directrice artistique adjointe du festival international du Film Documentaire Cinéma du Réel à Paris. De 2013 à 2018, Lili Hinstin a été directrice artistique du Festival international du film Entrevues Belfort en France. Depuis 2018, elle est Directrice artistique du Locarno Film Festival.

Farah Clémentine Dramani Issifou (France)

Farah Clémentine Dramani Issifou


Curatrice dans les champs du cinéma et des arts visuels et chercheuse, F. Clémentine Dramani-Issifou mène des activités à la frontière entre la recherche et la création : programmation, commissariat d’exposition et recherche. De 2011 à 2017, elle initie et dirige le Festival des Nouveaux Cinémas Documentaires à cheval entre Paris, Porto Novo, Lomé et Phnom Penh. En 2012, F. Clémentine Dramani-Issifou coordonne le programme artistique de la Biennale Bénin. En 2018-2019, elle est chercheuse en résidence à l'Ecole des Beaux-Arts (ESACM) de Clermont-Ferrand (France). En 2019, elle participe à l’Ecole Doctorale des Ateliers de la Pensée à Dakar, à l’initiative d’ Achille Mbembe et de Felwine Sarr et intègre le comité de sélection des longs métrages de la Semaine de la Critique, section parallèle du Festival de Cannes. Elle est actuellement en cotutelle de thèse en Sciences de l’Information et de la Communication entre Sorbonne Université (France) et l’Université Gaston Berger (Sénégal).Ses recherches portent sur les «cinémas africains».

Gladys Joujou (Liban)

Gladys Joujou


Basée à Paris, Gladys Joujou, chef monteuse d’origine Libanaise. Son travail couvre des genres très différents allant de grosses productions américaines à des films d’auteurs français en passant par des films arabes indépendants. Elle travaille également sur des films documentaires primés dans de nombreux festivals, tels que : Ghost Hunting de Raed Andoni, Whose Country? de Mohamed Siam, Beyrouth Fantôme de Ghassan Salhab… Actuellement, elle termine A Comedian in a Syrian Tragedy de Rami Farah.

Jilani Saadi (Tunisie)

Jilani Saadi


Réalisateur, scénariste, monteur, acteur et producteur tunisien. Titulaire d’un DEUG d'histoire de l’art et d’une licence d’Etudes Cinématographiques (Paris VIII). Animateur de plusieurs ciné-clubs associatifs dans les années 80, il produit et réalise un premier court métrage en 1995, Marchandage nocturne, suivi en 1997 par Café Hôtel de l’Avenir. Il est l’auteur de scénarios pour la télévision Tel père, tel fils et pour le cinéma French Dream. Khorma (2002) est son premier long métrage, suivi de Tendresse du loup (2006) qui reçoit le prix du jury aux Journées cinématographiques de Carthage en 2006. En 2012, il entame sa trilogie Bidoun 1 avec un court métrage de 20 minutes, suivi par Bidoun 2 (2014) et Bidoun 3 (2018).