Les JCC : Hier, aujourd’hui et demain Les JCC : « Hier, aujourd’hui et demain »

Les Festivités traditionnelles des JCC auront bien lieu. Et oui, malgré la conjoncture exceptionnelle que nous vivons tous. La passion, l’engagement et la volonté nous intiment donc d’aller de l’avant.

Le festival sera bel et bien au rendez-vous, et continuera à entretenir la flamme de la cinéphilie.

Mais pourquoi cette résolution ou résilience tenace, malgré la conjoncture ? C’est pour revisiter la mémoire du Festival, évaluer son audience à l’intérieur, comme à l’extérieur, réfléchir sur son devenir, réinventer les moyens de son rayonnement, programmer les meilleurs titres des sessions précédentes, dépoussiérer des pans entiers de la production critique qui lui est dédiée. Tout un programme qui justifie et légitime cette initiative.

C’est donc autour de ces objectifs que s’est attelé le comité directeur des JCC en vue de transformer la pause en un nouveau départ, en conférant ainsi à cette session une facture particulière, exceptionnelle où l’approche rétrospective ouvrira la voie à une démarche prospective. Autrement dit, faire en sorte que le retour sur le passé conduise à défricher les potentialités de l’avenir.

Dans ce cadre, réfléchir, examiner, concevoir, envisager seront la clef de voûte du programme de la session. Et cela sous forme d’un colloque qui se démarquera nettement des modalités classiques de ce genre de rencontres. Cela signifie que le colloque prendra la forme de forum dont le contenu et les objectifs seront l’émanation de tous ceux qui se sentent concernés et impliqués par la vocation des JCC et leur devenir (Professionnels, critiques, cinéphiles juristes, économistes, etc.) Et c’est précisément le résultat ou le fruit de ces réflexions qui constituera la matière et l’enjeu du Forum, voire de l’ensemble de la session.

Dans ce sens, professionnels du cinéma ou leurs représentants, critiques, experts en droit et en finances, représentants des Associations et structures partenaires des JCC sont tous invités à prendre part aux panels sectoriels suivants, chacun selon leur intérêt professionnel, leur statut ou leur expertise afférente